18 Mar 2015

6 questions à poser pour réussir la migration de Windows 2003

Tout ce qui commence a une fin et dans le domaine de l’informatique le temps passe d’autant plus vite!
Comme cela a été le cas pour Microsoft XP en 2014, la fin du support technique pour la plateforme Windows 2003 Serveur approche.
A partir du 14 juillet 2015 Microsoft va arrêter de supporter cette plateforme.

Afin de mieux gérer tous les aspects reliés à la migration, voici quelques questions à poser.

Combien de serveurs utilisent Windows 2003 Serveur dans mon organisation?

Les spécialistes estiment qu’il y en a encore 10 millions de serveurs qui utilisent Windows 2003 dans le monde. Afin de bien planifier votre migration, il faudra inventorier tous les serveurs qui utilisent le système d’exploitation Windows 2003, ainsi que l’information sur les CPU, la mémoire, la capacité de stockage et l’utilisation qui est faite de chacun des serveurs.

Avons-nous besoin de tous ces serveurs?

C’est une bonne question à poser. Faire une analyse de votre inventaire pourrait vous permettre d’optimiser l’utilisation de vos ressources. Au fil des années, les besoins en TIC d’une entreprise changent afin de subvenir aux besoins des nouveaux processus d’affaires. Il est donc recommandé de faire « le ménage » dans vos logiciels et applications au moment où vous procéderai à la mise à niveau de Windows 2003. Faites un inventaire : combien de serveurs, d’applications Microsoft et autres sont utilisés? Quel rôle jouent-ils dans l’ensemble des activités de votre entreprise? Sont-ils critiques, marginaux ou à supprimer? Quels seront la complexité et les risques encourus pendant le processus de migration? Plusieurs outils disponibles gratuitement peuvent vous aider dans ce processus : MAP (Microsoft Assessment and Planning) Toolkit, ChangeBASE de Dell, etc.

 Quelles opérations pouvons-nous consolider?

Une fois que la liste des serveurs qui seront éliminés sera créée, vous aurez en main une bonne idée des processus d’affaires qu’il faudra migrer vers de nouveaux systèmes. En ayant un aperçu d’ensemble de tous les processus, il sera possible de diminuer les coûts en consolidant certains d’entre eux sur une même plateforme matérielle ou logique, vous éviteriez d’augmenter les coûts en rentabilisant l’utilisation de vos ressources informatiques. Ce sera aussi un bon moment pour analyser les fluctuations dans l’utilisation des ressources. Peut-être que certains systèmes pourraient être consolidés dans un environnement cloud afin de combler les besoins dans les périodes de pointe.

 Quelles applications pouvons-nous virtualiser?

Si vous n’avez pas encore commencé votre projet de virtualisation, c’est le moment idéal pour le faire. Les machines virtuelles peuvent être la solution préférée pour consolider les systèmes. En plus de la consolidation, la virtualisation offre des avantages au niveau de la facilité de gestion, simplicité des migrations futures, redondance accrue, etc. Vous pourrez choisir en fonction de critères tels la vitesse, la facilité de migration, le coût ou les fonctionnalités souhaitées.

 Comment s’assurer que les activités des utilisateurs ne soient pas perturbées?

Le défi principal d’un projet de migration est de limiter le plus possible l’impact qu’il peut avoir sur la productivité des utilisateurs. Les logiciels de gestion de l’environnement d’utilisateurs ont été conçus pour simplifier les migrations sans interruption. Bien qu’il y ait toujours des perturbations, il est possible d’en limiter les impacts en faisant une bonne planification au préalable.

 Comment puis-je simplifier la migration?

Réduisez le temps, le coût et la complexité d’un projet de migration en utilisant les dernières technologies de gestion d’environnement. Celles-ci permettent de migrer tous les éléments reliés aux profiles des utilisateurs, aux politiques de gestion, aux différents privilèges et au contrôle des accès. Si, toutefois, cela n’est pas votre cas, l’offre de services d’une entreprise en impartition de services informatique pourrait être envisagée. Leurs expertises et connaissances dans le domaine pourraient s’avérer des incontournables pour une migration réussie.

 Conclusion

Votre plan de migration devrait vous permettre de mettre à jour vos serveurs Windows 2003 en douceur. Pour réussir une migration de serveur, vers une version plus récente du système d’exploitation ou vers le « cloud », il est important de consacrer du temps à la planification. Commencez dès aujourd’hui pour être sûr de respecter les délais et limiter le plus possible les conséquences indésirables qu’elle pourrait avoir l’utilisation d’un logiciel qui n’est plus supporté.

À vous la parole! Comment s’est passée votre migration de Windows 2003? Quel a été votre plus grand défi? Quelle solution avez-vous adoptée pour le relever?

Share this
17 Nov 2014

BANG vous invite à Stratégies PME 2015

Événement : Stratégies PME 2015

Date : 26 et 27 novembre 2014

Lieu : Palais des Congrès de Montréal, Kiosque #534

Nous sommes fiers de vous inviter à l’événement Stratégies PME 2015. Notre équipe, Shane, Robert et moi-même, conjointement avec le représentant de Dell Canada, Ted Bechara, aurons le plaisir de vous présenter le nouveau serveur VRTX de Dell.

Profiter de notre présence pour en apprendre plus sur nos solutions pour assurer la continuité de votre environnement informatique de votre PME. Nous ferons des démonstrations sur place de redondance d’environnement informatique ainsi que de récupération après un sinistre.

Venez nous dire bonjour et courrez la chance de gagner une tablette Dell Venue 8.

Si vous désirez y assister, contactez-nous et il nous fera plaisir de vous faire parvenir gratuitement des billets qui vous donneront accès au salon.

Au plaisir de vous voir au kiosque #534,

Andreea

Share this
23 Oct 2014

How to stop the ransomware viruses

Call it coincidence, but while  I have been noticed that people around me were talking less about ransomware, our technical support noticed that calls related to ransomware were slowly increasing.  Finally, yesterday we received a notification from National Cyber Awareness System regarding ransomware viruses.

Released just yesterday by US-CERT, this alert is an update on ransomware viruses like Xorist, CryptorBit, and CryptoLocker and their variants observed in 2014 including CryptoDefense and CryptoWall. Despite this summer FBI’s arrests of the hacker gang responsible for the GameOver Zeus, the financial gains are too tempting so hackers are continuously developing new versions of ransomware viruses.

Take a few moments to look over the alert Crypto Ransomware Alert (TA14-295A).  After reading this you will be more aware of this type of viruses but most of all, better prepared to avoid any infection.

US-CERT and CCIRC recommend users and administrators take the following preventive measures to protect their computer networks from ransomware infection:

1) Perform regular backups of all critical information to limit the impact of data or system loss and to help expedite the recovery process. Ideally, this data should be kept on a separate device, and backups should be stored offline.

2) Maintain up-to-date anti-virus software.

3) Keep your operating system and software up-to-date with the latest patches.

4) Do not follow unsolicited web links in email. Refer to the Security Tip Avoiding Social Engineering and Phishing Attacks for more information on social engineering attacks.

5) Use caution when opening email attachments. For information on safely handling email attachments, see Recognizing and Avoiding Email Scams.

5) Follow safe practices when browsing the web. See Good Security Habits and Safeguarding Your Data for additional details.

Individuals or organizations are encouraged to not pay the ransom, as this does not guarantee files will be released.  Report instances of fraud to the FBI at the Internet Crime Complaint Center or contact the CCIRCDon't let Cryptolockertake you by (3)

You can also find several posts on the same subject in our blog Bang.ca/blog .

Share this
30 Jun 2014

Testeriez-vous votre parachute après avoir sauté?


Avez-vous déjà fait un saut en parachute?

Dans le temps, mes grands-parents habitaient à côté d’un aérodrome qui était utilisé pour des sauts en parachute. Il y en avait au moins deux ou trois par jour, mais à chaque fois que je voyais l’avion monter, j’arrêtais en attendant que les parachutistes sautent. Et je les regardais toute la journée avec toujours autant de fascination. C’était assez spécial de les voir, l’un après l’autre, de petits points sauter dans le vide, et après, voir les parachutes s’ouvrir un à la fois, les arrêtant dans leur décente, comme de petites fleurs flottant dans le ciel.

Des heures et des heures de préparation pour 50 secondes de plaisir dans les airs. Mais surtout, une confiance totale – ils confient leurs vies – dans les compétences d’un professionnel et de l’équipement qu’il leurs prête!

Feriez-vous confiance à votre backup sans le tester?

À quoi bon d’avoir un système de sauvegarde et un plan de reprise d’activité sans avoir la confirmation qu’ils vont fonctionner une fois le besoin de récupérer les systèmes après un crash?

Les spécialistes recommandent de tester les backups en faisant une récupération complète des données au moins deux fois par année.

Bare metal restore et le backup traditionnel

Dans le cas des backups traditionnels, la vérification qui assure le plus haut taux de réussite c’est le « Bare metal restore » ou BMR. Cela est une technique où les données sont sauvegardées sous une forme telle que l’on peut restaurer un ordinateur « vierge » (en anglais : bare), et le faire fonctionner sans aucune installation préalable (système ou logiciel).

Les données sauvegardées pour faire le BMR doivent inclure le système d’exploitation et toutes les applications installés. Le système permet de détacher les composantes matérielles de l’installation afin de faire une récupération sur un équipement entièrement différent.

Assurer la validation des données avec les snapshots et la réplication

Par contre, la plupart des programmes récents, qui utilisent les snapshots et la réplication, permettent d’effectuer des tests de validation, qui assurent la validité des données sauvegardées.Validation_Backup_DR

Sur nos serveurs EBS, la vérification des snapshots et applications se fait de façon automatisée pendant que vous dormez! Plusieurs étapes sont mises en place pour valider la restauration de chaque backup. L’environnement physique est reconstruit virtuellement et des validations sont faites sur les disques virtuels. S’il y a des erreurs, l’administrateur de systèmes est avisé. Si les volumes sont conformes, le système inscrit une note de validation. L’avantage le plus significatif de la solution réside dans sa capacité de déterminer la présence d’applications comme SQL, Exchange ou Sharepoint et de faire les vérifications appropriées pour s’assurer de leur intégrité. Le système vérifie les applications et leurs données afin de s’assurer qu’elles peuvent être restaurées de façon efficace et exacte; le processus est quasi identique à un exercice de récupération manuel.

Le fait d’être proactif avec la gestion des backups, permet le dépistage et l’élimination de problèmes qui pourraient empêcher une récupération ou demander une récupération à un point plus éloigné dans le temps. Sans toutes ces validations, le RPO serait compromis.

À quand remonte la dernière fois où vous avez testé vos processus de sauvegarde pour vous assurer de leur bon fonctionnent?

À quelle fréquence testez-vous vos systèmes de sauvegarde?

a. Je ne suis pas au courant d’une telle pratique

b. Une fois par année?

c. Chaque nuit?

Si vous avez trouvé ce billet intéressant et que vous aimeriez en savoir plus sur les solutions de sauvegardes de Bang et comment peuvent-elles vous aider à améliorer vos processus de backup et DR, faites-le nous savoir dans la rubrique de commentaires ou consultez nos spécialistes : sales@bang.ca

Share this
23 May 2014

© 2016 Industries Bang Inc. All rights reserved.

Click Me