11 Jan 2016

« Disaster Recovery Plan » : c’est quoi ça ?

Cet article a paru pour la première fois sur Lime - Blogue d'affaires

C’est assez compliqué à changer d’emploi, mais je me souviens du temps quand je venais me joindre à l’équipe de BANG. Plusieurs nouveaux défis, ça faisait tout un changement! En fait, ce n’est pas le changement tel quel, mais plutôt les questions des gens :

« Comment ça se passe? » « Aimes-tu ça? »… vous vous reconnaissez, n’est-ce pas? 🙂

Mais dans mon cas, la question existentielle, le top des tops, c’est…

« Mais, Andreea, que faites-vous exactement? »

« Nous vendons des solutions TI et des plans de reprise d’activité après sinistre, ou DRP ( Disaster Recovery Plan ) »

Et là… ils bloquent!

Votre entreprise a-t-elle une stratégie de reprise d’activité informatique et récupérations de données après un sinistre?

Étant donnée la valeur des données, il est très important pour les PME de s’assurer que, peu importe ce qui arrive aux ordinateurs, serveurs, techniciens, employés, à l’édifice, ou même à l’environnement informatique, « The show must go on! ».

Une étude de Gartner dit que « 43% des PME, qui subissent une perte de données majeure ne se remettent jamais et 29% mettent la clef dans la porte moins de deux années suivant le sinistre. ». En même temps, les professionnels du domaine sont d’avis qu’il faudrait vérifier au moins une fois par année les backups avec une restauration complète, pour s’assurer qu’ils sont valides et prêts à être utilisés en cas de sinistre.disaster-recovery-plan

Que doit-on faire?

Qui aurait cru qu’un feu dans la cuisine d’un restaurant au rez-de-chaussée du Complexe Desjardins détruise les serveurs d’un de nos clients du troisième étage? Avant que cela ne se produise, pas nous!

La migration vers le cloud est en train de devenir un exercice indispensable pour la sauvegarde efficace et sécuritaire des données et de tout environnement informatique. Cette option pourrait vous permettre de reprendre vos activités plus rapidement après un sinistre majeur.

La copie externe de vos backups, est une excellente solution, mais est-elle suffisante pour rétablir relativement rapidement et facilement un environnement de travail fonctionnel? Si vous avez pris des images complètes de vos serveurs, vous pourriez surement les virtualiser dans le cloud, soit sur un nuage privé, soit dans un cloud public comme ceux offerts par Microsoft ou chez votre fournisseur d’infrastructure cloud si celui-ci fournit cette option.

Et le plus important : N’attendez pas que le pire arrive pour tester votre stratégie!

Si tout ça ne vous dit rien, mais commence à vous inquiéter, notre équipe de spécialistes peut vous aider à trouver une solution adaptée aux besoins de votre entreprise.

Share this
16 Dec 2015

Félicitations à tous les participants – Tirage Stratégies PME 2016

Durant la quatrième édition de l’événement Stratégies PME 2016, qui a eu lieu le 25 et 26 novembre 2015 au Palais des Congrès de Montréal, l’équipe de Bang a organisé un grand tirage auprès des visiteurs souhaitant avoir plus de renseignements sur nos services et en particulier sur Office 365 de Microsoft.

L’expérience fut des plus agréable et toute l’équipe vous remercie. Nous avons eu un réel plaisir de vous rencontrer et d’échanger avec vous.

Le prix a été tiré le 1er décembre, par le président de BANG, M Robert Hélie dans la présence du vice-président, M. Shane Monty.

Le gagnant de cette année est:

Félicitations!

Nous souhaitons remercier TechData Canada qui a rendu possible la tenue de ce tirage par le don de l’appareil Roku3.

Share this
10 Nov 2015

BANG partenaire 1-Tier CSP de Microsoft

Montréal, Canada – 10 novembre 2015 – BANG est nommé partenaire CSP 1er Niveau par Microsoft Canada

« Il s’agit d’une très importante étape qui a été franchie par BANG cela démontre la confiance de Microsoft envers nous », dit Robert Hélie, le président de BANG.

Les solutions infonuagiques sont le pilier central des stratégies de croissance de Microsoft. Selon leur PDG Satya Nadella, Microsoft est entièrement dédiée à « donner aux gens et aux organisations le pouvoir de réaliser plus ».

Bang est fier d’être un partenaire aussi important de Microsoft dans la promotion de leurs valeurs. La mise en place de leurs solutions cloud permet un déploiement rapide et qui facilite la gestion informatique, étant parfaitement adapté aux PME d’aujourd’hui, car elles diminuent les investissements en capital tout en augmentant la productivité.

Afin d’attendre le statut de CSP 1er Niveau de Microsoft, Bang a du faire preuve de solides capacités dans quatre domaines: le modèle d’affaire de son offre de services, sa taille, son infrastructure et ses services de soutien technique, ainsi qu’un service de facturation efficace.

Depuis ses débuts, aider les clients à transformer leur entreprise est au cœur de toutes les activités de BANG. Plus que jamais, avec le statut de CSP 1er Niveau, BANG est en mesure d’offrir encore plus efficacement à ses clients les solutions infonuagiques de Microsoft tout en y ajoutant la valeur de son expertise. Ceci est fait tout au long du processus, facturation, approvisionnement et support après-vente.

Les partenaires CSP de 1er Niveau gèrent toutes les étapes, du choix du produit au support technique après-vente. Étant donnée l’évolution rapide des TI, cette habileté est très importante et permet aux clients de bénéficier d’un seul point de contact éprouvé, qui connait leur infrastructure TI, pour tous leurs services infonuagiques Microsoft.

Les gagnants sont les clients de BANG.

 « Ce nouveau statut CSP nous permet de simplifier la manière dont nos clients emploient le cloud – un seul partenaire avec une exécution simple et rapide. »

En plus, il nous permet également d’offrir aux clients le type de service qu’ils veulent vraiment. Les études ont montré que deux clients sur trois prévoient acheter leurs services infonuagiques d’un seul vendeur et 84 % veulent être en mesure d’avoir confiance dans un seul fournisseur CSP (Cloud Services Provider – Fournisseur de services infonuagiques).

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Andreea Tudor
Coordonnatrice Marketing et Ventes
BANG
514-949-2336 poste 3
andreea@bang.ca

Share this
07 Jul 2015

Windows XP roule toujours sur vos ordis? Voici 3 risques qui vous feront repenser votre choix.

Fini les études!
Finalement, j’ai eu un vrai emploi à temps plein après l’université!
C’était la fin de l’année 2002 et il faisait quelques mois que je travaillais. Je m’en souviens comme si c’était hier! Je pouvais finalement me permettre de magasiner l’ordi de mes rêves!
Ce que j’ai fait; finalement, j’avais mon Pentium 4 flambant neuf, équipé du système d’exploitation dernier cri, Windows XP! J’aimais tellement mon ordi et surtout mon Windows XP que je n’ai pas osé le changer qu’après plusieurs années d’utilisation fidèle. J’ai eu beaucoup de remords, mais en 2010, j’ai fait le grand pas et j’ai migré vers Windows 7.

Vais-je prendre autant de temps pour migrer vers une nouvelle version de Windows? On ne sait jamais. J’ai déjà réservé ma licence pour le prochain Windows 10. Mais cela sera une autre histoire… 🙂

De retour à Windows XP, malgré la fin de l’assistance technique de Microsoft il y a un an, je n’arrive pas à croire le nombre d’entreprises qui utilisent encore ce système d’exploitation.

Que veut dire, fin du support de Windows XP?

Selon le site de Microsoft,

« La fin du support correspond à la date à laquelle Microsoft ne fournit plus de correctifs automatiques, de mises à jour ou d’assistance technique en ligne. Sans le support Microsoft, vous ne recevrez plus de mises à jour de sécurité qui permettent de protéger votre PC des virus dangereux, logiciels espions et autres logiciels malveillants susceptibles de voler vos informations personnelles»

À quoi s’attendre?

Vulnérabilité accrue face aux virus et aux cyberattaques

Le fait de ne plus recevoir de correctifs et mises à jour de sécurité est l’effet le plus dommageable pour les utilisateurs de Windows XP. Assez vite, les ordinateurs deviendront la cible des cybercriminelles qui vont exploiter les failles de sécurité du système d’exploitation.
Si, dans la planification de la modernisation de votre parc informatique, vous priorisez certains départements face à d’autres, qui n’ont pas nécessairement besoin d’une plus haute performance informatique, demandez-vous si votre entreprise peut se permettre de prendre le risque qu’une brèche compromette la sécurité de tout votre environnement informatique?
Coïncidence ou pas, cela aurait pu être le cas en avril l’an dernier, seulement quelques jours avant la fin du support de Windows XP, lorsque le bogue informatique Heartbleed a été découvert. Après quelques semaines, malgré la fin du support, Microsoft a inclus Windows XP dans la mise à jour gratuite pour cette brèche de sécurité du navigateur Internet Explorer.Fin-du-support-de-Windows-XP

L’incompatibilité avec les nouveaux logiciels et périphériques

Lorsque Microsoft met fin à l’assistance technique d’un OS, les autres fournisseurs emboitent le pas peu de temps après. Trouver les ressources informatiques pour aider à résoudre des problèmes survenus par la suite devient tout un défi.
Si vous achetez un nouveau périphérique, dans la plupart des cas, il vous sera impossible de l’utiliser faute d’avoir un pilote compatible avec votre système d’exploitation. Une situation semblable pourrait aussi arriver pour tout nouveau logiciel que vous avez besoin d’installer.

Sous-utilisation des ressources informatiques

Votre entreprise grandit et vous êtes en train d’augmenter la productivité de vos employées en déployant de nouvelles plateformes informatiques telles qu’Office 365?

« Bien qu’Office 365 ne bloquera pas les connexions à partir d’ordinateurs Windows XP, vous risquez une expérience d’Office 365 avec Windows XP soit sous-optimale, voire inexploitable, selon les experts. Ce risque augmente au fil du temps. » – Communauté Office 365

De plus, un grand défi pour les entreprises sera de trouver un partenaire informatique ayant les connaissances et la volonté de supporter ces vieilles plateformes, car de moins en moins de MSP offrent l’assistance technique nécessaire pour les postes de travail roulant Windows XP.

Que disent les spécialistes?

« Je pense qu’il est nécessaire de contextualiser les choses. Windows XP est sorti en juillet 2001. Cela signifie qu’il a été conçu en 1997-98-99. À cette époque, l’Internet n’était pas du tout répandu. Les menaces potentielles étaient très différentes à l’époque (…) D’ailleurs, en fin compte, ce sont les applications qui constituent le cœur du problème avec Windows XP, que cela soit pour l’entreprise ou le consommateur. Cela nous a permis de mettre en place de meilleurs dispositifs de défense et aujourd’hui nous avons une logique de compatibilité logicielle très importante entre Windows 7, Windows 8 ou Windows 8.1 »

– Bernard Ourghanlian, directeur technique et sécurité chez Microsoft France.

fin-support-OS-Bang

L’année 2015 s’annonce une année charnière pour Microsoft avec la fin du support standard de Windows 7 le 13 janvier et le lancement de Windows 10 prévu pour la fin de cette année. Malgré cela, 14 ans après son lancement et un an après la fin du support étendu soit le 8 avril 2014, Windows XP, détient toujours une part de marché importante – 16.94%, selon les chiffres de NetMarketShare portant sur le mois dernier.
Encore plus intéressante est la tendance des utilisateurs XP qui favorisent Windows 7 lors d’une migration. Depuis le début de l’année 2015, Windows 7 semble reprendre tranquillement presque toutes les parts de marché perdues par XP, malgré les efforts déployés par Microsoft de populariser Windows 8 ou 8.1.

À vous la parole! Avez-vous fini la migration de Windows XP ou ils vous restent encore des dinosaures perdus au bureau? Quels systèmes d’exploitation avez-vous adoptés?

Je vous invite à lire aussi:

Au revoir mon Windows Server 2003
6 questions pour réussir la migration de Serveurs Windows 2003

 

 

Share this
10 Feb 2015

Au revoir mon Windows Server 2003

Cher Serveur,

Je peux te dire que ça y est, c’est fini.
Je peux aussi te dire que j’ai de nouvelles ambitions, de nouveaux projets et que tu n’en fais pas parti, je suis passé à autre chose.
Je peux aussi te dire que je n’ai plus envie de te voir…jamais! Ton absence me sera profitable.
Je peux te dire que je ne te veux plus et ce, pour toujours.

Parce que, dans le fond, tu sais comme moi ce qui ne va plus :

« C’est la fin du support de Windows Server 2003!

Le support Microsoft pour Windows Server 2003 et Windows Server 2003 R2 prend fin le 14 juillet 2015. Passé cette date, il n’y aura plus de mises à jour ni de correctifs disponibles, et la conformité pour tout Data Center exécutant ce système d’exploitation sera perdue. » — Microsoft

Nous avons vécu tout ce que nous devions vivre donc le temps est venu pour évaluer mes options. Je veux le meilleur pour mon entreprise et, migrer nos applications vers une version plus récente de Windows Server m’intéresse beaucoup.

windows-server-2003-Bang-fr

 

J’ai déjà commencé à regarder vers de nouvelles technologies. Elles sont plus rapides et fiables, plus compatibles avec les solutions cloud et en plus, meilleures pour mon compte de banque.

Ce n’est pas toi, c’est moi!

Merci pour ces 10 ans d’agréables moments que nous avons vécus ensemble. Ils resteront gravés à toujours dans ma mémoire.

Comporte-toi bien,

Ton amie qui préfère assurer son avenir

 

 

Share this
14 Jul 2014

Le RTO et la continuité d’affaire

RTO d’un an? Qui l’aurait prévu?

Le 28 octobre 2012, l’ouragan Sandy n’est plus qu’à 930 kilomètres de la côte est des États-Unis. En conjonction avec un front froid provenant du continent, la «Frankenstorm» ou encore «Monsterstorm» présente une surface anormalement étendue, 1800 km. Tous les lieux publics, les aéroports et les métros sont fermés pendant quelques jours. Le bilan évalué est d’au moins 210 morts et une vingtaine de disparus. Un an après, il y restait encore 30% des entreprises qui n’avaient pas encore repris leurs activités.

Les impacts financiers

Sandy stormUne étude menée par la compagnie d’assurances Hartford estime que plus de 80% des PME de la région de New York, New Jersey et du Connecticut sont restées fermées pour des périodes allant jusqu’à deux semaines suite au passage de l’ouragan Sandy.  À New Jersey seulement, presque 19 000 PME ont enregistré de dommages moyens de 250,000$ pour un total de 8.3 milliards $ de pertes estimées.

Les impacts qu’un sinistre peut avoir sur les PMEs peuvent être assez durs. À court terme, on constate une diminution de productivité des employés, des délais dans l’exécution des projets, une augmentation du coût des projets, une diminution temporaire de la qualité des services rendus. À long terme, l’arrêt des activités engendrent une perte de clients au profit de la concurrence et les pertes de revenues s’ajoutent aux coûts pour reconstruire l’image de l’entreprise et rebâtir la clientèle.

Que l’arrêt des activités soit causé par un sinistre naturel, une erreur humaine ou  une défaillance de périphériques, les pertes financières vont augmenter pour chaque heure ou le système n’est pas en fonction. Un bon plan de Reprise d’Activité après sinistre fera la différence en assurant la continuité des affaires et en limitant les pertes.

Quel RTO votre entreprise peut-elle vraiment se permettre?

Parmi les éléments à considérer dans le choix des solutions de Disastery Recovery – Reprise d’Activité, les RPO et RTO sont des éléments essentiels.

Le RTO – Recovery Time Objective – définit la durée acceptable qu’une ressource informatique (serveur, réseau, ordinateur, application) peut ne pas être fonctionnelle suite à une interruption de service. Il s’agit donc du temps nécessaire pour la remise en ligne de cette ressource: la récupération des données, réinstallation des serveurs, achat de nouveaux équipements, etc.

Plus le RTO est long, plus ça prendra de temps pour que l’entreprise reprenne ses activités et plus les pertes financières seront élevées.

Autant le RTO que le RPO devront être mentionnés dans votre contrat de services. Cette durée est définie à l’avance, et ce en fonction des besoins de l’entreprise vis-à-vis de la ressource informatique. En fonction de la solution de sauvegarde de données choisie et du modèle d’affaires de votre entreprise, le RTO peut être aussi court que 15 minutes, mais généralement, ne dépasse pas 24 heures.

Références :
http://www.esa.doc.gov/…/sandyfinal101713.pdf
http://fr.wikipedia.org/

Combien de temps  votre entreprise peut-elle fonctionner sans systèmes informatiques?

a.            Quelques heures tout au plus

b.            Une journée

c.            Une semaine

Même si l’environnement informatique est moins essentiel pour votre entreprise, un Plan de Reprise d’Activité devrait être considéré pour protéger vos données. Nos spécialistes seront en mesure vous aider à faire les meilleurs choix en fonction de vos besoins et budgets. Agissez maintenant avant qu’il ne soit trop tard!

Share this

© 2016 Industries Bang Inc. All rights reserved.

Click Me