14 Jul

Le RTO et la continuité d’affaire

RTO d’un an? Qui l’aurait prévu?

Le 28 octobre 2012, l’ouragan Sandy n’est plus qu’à 930 kilomètres de la côte est des États-Unis. En conjonction avec un front froid provenant du continent, la «Frankenstorm» ou encore «Monsterstorm» présente une surface anormalement étendue, 1800 km. Tous les lieux publics, les aéroports et les métros sont fermés pendant quelques jours. Le bilan évalué est d’au moins 210 morts et une vingtaine de disparus. Un an après, il y restait encore 30% des entreprises qui n’avaient pas encore repris leurs activités.

Les impacts financiers

Sandy stormUne étude menée par la compagnie d’assurances Hartford estime que plus de 80% des PME de la région de New York, New Jersey et du Connecticut sont restées fermées pour des périodes allant jusqu’à deux semaines suite au passage de l’ouragan Sandy.  À New Jersey seulement, presque 19 000 PME ont enregistré de dommages moyens de 250,000$ pour un total de 8.3 milliards $ de pertes estimées.

Les impacts qu’un sinistre peut avoir sur les PMEs peuvent être assez durs. À court terme, on constate une diminution de productivité des employés, des délais dans l’exécution des projets, une augmentation du coût des projets, une diminution temporaire de la qualité des services rendus. À long terme, l’arrêt des activités engendrent une perte de clients au profit de la concurrence et les pertes de revenues s’ajoutent aux coûts pour reconstruire l’image de l’entreprise et rebâtir la clientèle.

Que l’arrêt des activités soit causé par un sinistre naturel, une erreur humaine ou  une défaillance de périphériques, les pertes financières vont augmenter pour chaque heure ou le système n’est pas en fonction. Un bon plan de Reprise d’Activité après sinistre fera la différence en assurant la continuité des affaires et en limitant les pertes.

Quel RTO votre entreprise peut-elle vraiment se permettre?

Parmi les éléments à considérer dans le choix des solutions de Disastery Recovery – Reprise d’Activité, les RPO et RTO sont des éléments essentiels.

Le RTO – Recovery Time Objective – définit la durée acceptable qu’une ressource informatique (serveur, réseau, ordinateur, application) peut ne pas être fonctionnelle suite à une interruption de service. Il s’agit donc du temps nécessaire pour la remise en ligne de cette ressource: la récupération des données, réinstallation des serveurs, achat de nouveaux équipements, etc.

Plus le RTO est long, plus ça prendra de temps pour que l’entreprise reprenne ses activités et plus les pertes financières seront élevées.

Autant le RTO que le RPO devront être mentionnés dans votre contrat de services. Cette durée est définie à l’avance, et ce en fonction des besoins de l’entreprise vis-à-vis de la ressource informatique. En fonction de la solution de sauvegarde de données choisie et du modèle d’affaires de votre entreprise, le RTO peut être aussi court que 15 minutes, mais généralement, ne dépasse pas 24 heures.

Références :
http://www.esa.doc.gov/…/sandyfinal101713.pdf
http://fr.wikipedia.org/

Combien de temps  votre entreprise peut-elle fonctionner sans systèmes informatiques?

a.            Quelques heures tout au plus

b.            Une journée

c.            Une semaine

Même si l’environnement informatique est moins essentiel pour votre entreprise, un Plan de Reprise d’Activité devrait être considéré pour protéger vos données. Nos spécialistes seront en mesure vous aider à faire les meilleurs choix en fonction de vos besoins et budgets. Agissez maintenant avant qu’il ne soit trop tard!

Share this

Leave a reply